Tshisekedi n’a pas rencontré Sassou suite à un «empêchement sérieux», selon l’UDPS

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba (UDPS). Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès (UDPS), Etienne Tshisekedi, ne s’est pas rendu samedi 17 août à Brazzaville pour rencontrer le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, suite à «un empêchement sérieux», a expliqué son directeur de cabinet, Albert Moleka, sans donner plus d’explications. Celui-ci s’est lui-même rendu à Brazzaville afin de présenter les excuses du «leader maximo» de l’UDPS au chef de l’Etat congolais.

Le chef du cabinet d’Etienne Tshisekedi n’a pas précisé les raisons qui ont empêché ce dernier de répondre à l’invitation du président Sassou.

A la presse, il s’est contenté de dire qu’il était venu transmettre «le message du président Etienne Tshisekedi à son frère le président Denis Sassou Nguesso pour lui faire part des détails de l’empêchement un peu sérieux ».

Albert Moleka a déclaré que les deux hommes se verraient «très bientôt», dès que l’agenda du président Sassou Nguesso le permettra.

«Concernant les concertations politiques en RDC, Sassou Nguesso est «mwana ya mboka» [fils du pays] pour Etienne Tshisekedi et cela veut tout dire», a-t-il confié aux journalistes.

Au cours de cette rencontre attendue entre Denis Sassou Nguesso et Etienne Tshisekedi, le président du Congo-Brazzaville comptait obtenir de l’opposant congolais de participer aux concertations nationales organisées par le chef de l’Etat de la RDC, le président Joseph Kabila.

Les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale de la RDC, Léon Kengo wa Dondo et Aubin Minaku, co-présidents du présidium des «concertations nationales», avaient désigné le président du Congo-Brazzaville «accompagnateur» de ce dialogue à venir en RDC.

Le parti d’Etienne Tshisekedi avait d’ores et déjà refusé de prendre part à ces concertations, affirmant qu’il ne reconnaissait pas au président Kabila la légitimité d’organiser de telles assises.

A l’issue des élections présidentielles de novembre 2011, Etienne Tshisekedi avait contesté les résultats donnant Joseph Kabila Vainqueur. L’opposant historique avait alors affirmé qu’il se considérait comme le «président élu» de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net :

L’opposant congolais Etienne Tshisekedi chez l’accompagnateur Denis Sassou Nguessou-Jeune Afrique

La Prospérité : «Tshisekedi chez Sassou ce samedi à Brazzaville !»

Concertations nationales : Jean-Claude Mvuemba s’oppose à un gouvernement d’union nationale

Concertations nationales : Joseph Olengankoy appelle à la conscience politique des Congolais

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)