La VSV insiste sur le caractère « inclusif » que doivent avoir les concertations nationales

Siege de la Voix de sans voix à Kinshasa, 20/06/2011. Radio Okapi / Photo John Bompengo

L’ONG de défense des droits de l‘Homme La Voix des sans voix (VSV) a tiré pour la énième fois la sonnette d’alarme sur la préparation des concertations nationales. Le 1er directeur exécutif adjoint de VSV, Rostin Manketa Nkwahata, a estimé jeudi 29 août que la majorité au pouvoir n’a pas fourni assez d’effort pour que les opposants participent de manière effective à cette rencontre nationale. Ce qui constitue, d’après lui, un méprisa de l’Accord-cadre de paix d’Addis-Abeba et de la résolution 2098 du conseil de sécurité de l’ONU.

La VSV soupçonne « un plan concocté au niveau de la haute sphère du pays pour la tenue et l’organisation des concertations nationales par défi ». Pour cette ONG, le partage du pouvoir  ne doit pas être a l’ordre du jour de ce forum. Rostin Manketa craint qu’un éventuel échec des concertations nationales ne puisse contribuer « à la matérialisation du plan de balkanisation » de la RDC.

Le CRP du député national Fidel Ntingombay, l’UDPS d’Etienne Tshisekedi et l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe ainsi que le groupe parlementaire MLC et alliés , tous de l’opposition politique boycottent les travaux des concertations nationales à cinq jours de l’ouverture de ces assises. Ce forum vise à « créer la cohésion nationale » face à l’insécurité persistante dans l’est de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner