Katanga: un OPJ arrêté à la suite du décès d’un détenu à Moba

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

L’Officier de police judiciaire (OPJ) à l’auditorat militaire de garnison du Tanganyika à Moba est arrêté depuis quatre jours, ont annoncé des sources judiciaires mercredi 25 septembre. Son arrestation est intervenue au lendemain du décès d’un prévenu au cachot de la police locale. L’administrateur de ce territoire du Katanga a appelé les officiers de police à plus de respect pour les détenus.

Le prévenu mort au cachot de la police était un vendeur dans un magasin de vente des produits vivriers et manufacturés. Le responsable de ce commerce l’avait fait arrêté pour abus de confiance, l’accusant d’avoir détourné des recettes évaluées à 6 millions de francs congolais (6520 dollars américains).

Le prévenu, qui plaidait non coupable, avait alors entamé une grève de faim le jour même de son arrestation jusqu’à ce que mort s’ensuive.

L’Administrateur intérimaire du territoire de Moba, Vindicien Kisimba, se dit indigné:

«On a toujours prodigué des sages conseils aux OPJ. Il est prévu 48 heures du cachot après avoir instruit le dossier. Il faut que le dossier soit transféré directement au parquet, parce que nous avons un parquet secondaire qui est installé à Moba. Il est inutile de garder au-delà de 48 heures un prévenu au niveau du cachot.»

Il a appelé à la police de faire son travail comme il se doit, en évitant de verser dans l’arbitraire.

Le dossier de l’Officier de police judiciaire mis aux arrêts est en instruction au Parquet secondaire de Moba, avant son transfèrement à l’auditeur de garnison de Tanganyika à Kalemie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner