Concertations nationales : accès difficile à l’information pour les journalistes

Des dossards de presse distribués le 24/11/2011 au commissariat général de la PNC à Kinshasa par Journaliste en danger (JED). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les journalistes accrédités au palais du peuple, à Kinshasa, afin de participer aux concertations nationales déplorent l’absence de communication sur le déroulement de ces assises. Selon le reporter de radio Okapi sur place, l’accès à l’information sur les travaux au sein des groupes thématiques reste très difficile. Faute de source officielle d’information, les journalistes sont réduits à rapporter des indiscrétions qui, d’ailleurs, augurent un blocage à l’horizon de ces travaux.

Face à la presse, c’est le silence qui prévaut. Personne ne veut parler. Pourtant, dans les couloirs du palais, on perçoit une certaine agitation des membres du presidium. Ils vont et viennent constamment, suivis par les membres de l’opposition, les représentants des groupes armés encore actifs et les membres de la co-modération du groupe thématique économie, secteur publique et finance publique.

Certaines indiscrétions ont révélé qu’un blocage plane à l’horizon, sans en dire plus.

«Je ne parle pas pendant la crise», a lâché un membre de ce groupe.

Ce mutisme fait redouter le pire quant à l’issue des concertations.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Concertations nationales : la question de la gestion consensuelle de l’Etat divise

RDC: l’opposition s’interroge sur l’efficacité des concertations nationales -RFI

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner