Sud-Kivu: les FARDC délogent les Raïa Mutomboki de 4 villages de Shabunda

Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Quatre villages du groupement Beygala, dans la collectivité Bakisi, territoire de Shabunda,  jadis sous occupation Raïa Mutomboki, sont passés depuis le 17 octobre sous contrôle du 1091e bataillon des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).  Il s’agit des villages de Kikamba,Tusisi,Mupaka et Bitobolo, selon les sources militaires et la société civile locale. L’administrateur du territoire a, de son côté, confirmé seulement la reprise de Kikamba, affirmant vouloir s’informer davantage sur les autres villages. 

Selon des sources militaires, ces quatre villages sont passés sous contrôle de l’armée après des affrontements récurrents avec les miliciens. La société civile de Shabunda a affirmé être informée de cette récupération. Mais elle se prépare à aller vérifier la situation sur place.

Selon des sources proches des services de renseignement de la 10e région militaire, la plupart des villages du territoire de Shabunda étaient dégarnis de militaires, depuis le départ des FARDC vers des centres de formation de régiments. Et, en l’absence de l’armée régulière, ce sont les Raïa Mutomboki mais aussi les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) qui faisaient la loi sur place.

Maintenant, les FARDC, sont en train de récupérer tous ces villages, ont poursuivi les mêmes sources.

D’après l’administrateur de Shabunda et d’autres sources, huit groupements et demi sur les onze que compte ce territoire étaient jusque là occupés par les Raïa Mutomboki. Seuls les groupements de Bangoma et Bamugunga Sud (grand village Katshungu) étaient sous contrôle des FARDC.

Une autre source de la société civile a indiqué que les FARDC avaient commencé par prendre le village de Kikamba, après un échange de coups de feu avec les miliciens du groupe Raïa Mutomboki. Lorsque les Raïa des autres villages ont appris que les FARDC étaient en train d’avancer, ils ont préféré tout simplement prendre la fuite.

Des affrontements récurrents entre les FARDC et les Raïa Mutomboki ont par ailleurs contribué à la détérioration des conditions de vie des populations, obligées de fuir leurs domiciles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner