Equateur: la société civile s’oppose à la nomination du nouveau maire de Mbandaka

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

La société civile de la province de l’Equateur (Socipeq) s’oppose à la nomination du nouveau maire intérimaire de la ville de Mbandaka, chef-lieu de l’Equateur. Cette organisation citoyenne a appelé, mardi 22 octobre, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, a revoir sa décision.

«On recommande au ministre de l’Intérieur de revoir sa décision, nommant un nouveau maire intérimaire à la tête de la ville de Mbandaka pour laisser le vice maire en place jouir de son droit constitutionnel», a indiqué le coordonnateur de la Socipeq, Fabien Mungunza.

Fabien Mungunza recommande, par ailleurs, à la population d’éviter tout acte susceptible de compromettre la paix et de s’opposer à toute instrumentalisation des politiciens.

Il fait notamment allusion à la crise de l’Assemblée provinciale de l’Equateur qui avait paralysé la province, au lendemain de la motion de défiance votée contre le gouverneur sortant, Jean-Claude Baende.

Cette crise opposait deux députés qui se disputaient la direction de l’Assemblée provinciale de l’Equateur (NDLR: Jean-Gontran Ibambe et Richard Mboyo).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner