Equateur: les pygmées de Bolomba victimes de discriminations, selon une ONG

Carnet à mains, un préposé du HCR entrain d’enregistrer une famille de pygmées dans un centre des déplacés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

La Convention pour la promotion et le développement des peuples autochtones (CPDA) dénonce divers cas de discriminations dont sont victimes les peuples autochtones pygmées de Bolomba, dans la province de l’Equateur. A l’issue d’une mission dans ce territoire, le président de cette ONG, Pierre Bokono, a évoqué des cas d’arrestations arbitraires et d’exploitation illégale de leurs forêts.

«A Boko, par exemple, une femme a été arrêtée par la police en lieu et place de son mari absent pour une dette qu’il aurait contractée», a-t-il expliqué.

Selon lui, la police arrête parfois tout le village pour une infraction individuelle, et pille même le petit bétail.

Dans la localité de Bongoda, les pygmées avaient cédé une portion de forêt aux paysans bantous Ngombe pour y cultiver leurs champs. Mais après la récolte, ces derniers ont refusé de restituer cette forêt.

Par ailleurs, les exploitants de bois abattraient les arbres à chenilles dont se nourrissent les autochtones.

«Même pour les vivres remis par le Pam aux vulnérables à Itokela, les peuples autochtones n’ont bénéficié que de la farine, sans sucre, ni huile végétale», a expliqué M. Bokono.

Il a appelé les autorités à intervenir pour faire cesser ces injustices.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner