RDC: les groupes armés appelés à rejoindre le processus DDRR

Vice-premier ministre de la défense et des anciens combattants, Alexandre Luba Ntambo le25/03/2012 au centre supérieur militaire(CSM) à Kinshasa à l’occasion du deuxième séminaire sur la réforme de l’armée. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Conseil supérieur de la Défense de la RDC recommande aux groupes armés encore actifs dans ce pays à rejoindre le processus Démobilisation, désarmement, réinsertion et rapatriement (DDRR), faute de quoi l’armée congolaise le fera par la force. Cet appel a été lancé au cours de la réunion du conseil supérieur de la défense présidée par le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, mercredi 6 novembre à Lubumbashi.

Dans un communiqué lu par le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Alexandre Luba Ntambo, les participants au Conseil supérieur de la Défense ont indiqué que le calme règne globalement sur le territoire national. Ils ont salué les Forces armées de la RDC (FARDC) pour leur récente victoire sur les rebelles du M23 dans le Nord-Kivu.

Le conseil a par ailleurs recommandé un complément d’informations avant de se prononcer sur les allégations d’un rapport de l’Onu contre le général-major Gabriel Amisi Kumba dit Tango Four. Suspendu depuis novembre 2012 pour raison d’enquête, l’ancien chef des forces terrestres de l’armée congolaise avait été accusé de vente d’armes aux groupes armés opérant dans l’Est du pays. Des accusations émises après que la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu fut tombée entre les mains des rebelles du M23.

Plusieurs autres personnalités civiles et militaires avaient pris part à cette réunion du Conseil supérieur de la Défense dont le Premier ministre, le vice-Premier ministre en charge de la Défense,  son collègue de l’Intérieur, le commissaire général de la police et le chef d’Etat-major des FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner