Le MLC choqué par l’assassinat de Lajos Bidiu Nkebi et l’arrestation de Fidèle Babala

Fidèle Babala, député national et secrétaire général adjoint du MLC. Ph. John Bompengo/ Radio Okapi

Le président fédéral du Mouvement de libération du Congo (MLC) à l’Equateur, Barthelemy Makambo Limbasa, se dit choqué par l’assassinat de son homologue du Bas-Congo, Lajos Bidiu Nkebi, abattu dimanche 24 novembre par des hommes armés à son domicile de Kinshasa. Pour lui, cet assassinat traduit le «caractère tortionnaire du pouvoir en place en RDC». M. Makambo Limbasa dénonce en outre « la complicité des autorités congolaises dans l’arrestation et le transfèrement à la CPI des cadres » de son parti, dont le député national Fidèle Babala. Ce dernier devrait comparaître pour la première fois mercredi 27 novembre, aux côté de l’ancien vice-président et sénateur Jean-Pierre Bemba, président du MLC, détenu par la cour depuis juillet 2008.

Pour le Président Barthelemy Makambo Limbasa, l’arrestation et le transfèrement à la CPI de Fidèle Babala, député national et secrétaire général adjoint du MLC, «comme un vulgaire monsieur», n’est pas de nature à encourager la cohésion nationale.

«Mais ce qui m’étonne, c’est qu’à l’époque, on n’a pas voulu livrer [Bosco] Ntaganda, mais on l’a protégé jusqu’aujourd’hui. Il s’est finalement livré lui-même. Faut-il livrer Fidèle Babala, à cause de ce que nous cherchions aujourd’hui, la cohésion nationale. La base du MLC va-t-elle parler encore de la cohésion nationale», a-t-il interrogé.

La première comparution d’Aimé Kilolo, Fidèle Babala et de Jean-Pierre Bemba devant le juge unique de la Chambre préliminaire II de la CPI aura lieu mercredi 28 à 15 heures, heure locale à La Haye.

L’audience consistera en une vérification de l’identité des suspects et l’identification de la langue dans laquelle ils pourront suivre les procédures. Les suspects seront aussi informés des charges portées contre eux.

Selon la CPI, les deux autres accusés de subornation des témoins, Jean-Jacques Mangenda et Narcisse Arido seront remis à la CPI ultérieurement conformément aux procédures judiciaires applicables aux Pays-Bas et en France. Les suspects encourent une peine d’emprisonnement de 5 ans ou d’une amende ou de deux peines à la fois.

Le transfèrement du député MLC Fidèle Babala à la CPI a eu lieu quelques heures après l’assassinat à Kinshasa du président fédéral du MLC Bas-Congo, Lajos Bidiu Nkebi.

Pour sa part, le secrétariat exécutif du MLC au Bas-Congo, Pambu Mabanga, exige l’ouverture d’une enquête impartiale sur l’assassinat de son président fédéral.

«Quelqu’un qui habite Matadi quitte le vendredi dans l’après-midi et se retrouve à Kinshasa le vendredi dans la soirée, il va être tué à Kinshasa, le jour suivant, à une heure trente du matin. C’est difficile à expliquer. Il faut que l’Etat face son travail pour punir les responsable de ce crime odieux et macabre», a-t-il affirmé.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC : le MLC désapprouve le transfèrement de Fidèle Babala à la CPI

Le transfèrement de Fidèle Babala à la CPI conforme au statut de Rome, selon Kinshasa

Le Potentiel : « Procès Bemba à la CPI : vague d’arrestations au MLC… »

RDC: le président provincial du MLC Bas-Congo Lajos Bidiu abattu à Kinshasa

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (72)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)