Joseph Kabila: «Nous voulons que tous nos neuf voisins commencent à respecter le Congo»

Le président de la RDCongo, Joseph Kabila, lors de la célébration de 50 ans de l’indépendance à Kinshasa le 30 juin 2010.

Le chef de l’Etat Joseph Kabila a invité mercredi 4 décembre à Bukavu la population du Sud-Kivu à rester vigilante. «Nous voulons que tous nos neuf voisins commencent à respecter le Congo et ses habitants», a-t-il déclaré peu avant de quitter cette ville du Sud-Kivu pour Kinshasa. Devant les représentants de différentes couches sociales réunis dans la salle paroissiale Mater Dei de Muhungu, à Bukavu, Joseph Kabila a principalement évoqué la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, qui devrait être consolidée après le démantèlement de la rébellion du M23 par les FARDC.

Tout en invitant la population locale à la vigilance tous azimuts, le chef de l’Etat a appelé les pays voisins à respecter souveraineté de la RDC:

«La défense demeure la priorité des priorités. Lorsque j’étais à Rutshuru, j’avais apporté un message qui m’a valu plusieurs réactions disant que je viens menacer les voisins. Non ! Ce n’est pas dans nos habitudes, nous, Congolais, de menacer nos voisins. La vérité que j’ai dite, c’est que nous voulons que tous nos neuf voisins commencent à respecter le Congo et ses habitants. Nous n’avons pas d’intérêt à provoquer nos voisins.»

Dans son allocation, le président Kabila a réitéré son appel aux groupes armés pour qu’ils déposent les armes sans conditions.

Le chef de l’Etat Joseph Kabila a annoncé qu’il envisageait «une profonde réforme» au niveau de l’administration pour lutter contre les tracasseries entretenues par «certains responsables des services de l’Etat qui se considèrent comme de petits rois». Selon lui, cette réforme devrait s’opérer au Nord-Kivu, Sud-Kivu et dans la Province Orientale.

Il a aussi évoqué la nécessité du redémarrage des projets de développement dans cette partie du pays, victime d’insécurité entretenue par des groupes armés tant nationaux qu’étrangers.

Après son adresse aux forces vives, Joseph Kabila a visité les travaux de réhabilitation de quelques artères de la ville de Bukavu.

Le message du chef de l’Etat a reçu des accueils divergents. Pour certains, c’est du déjà entendu. Pour les autres, ce discours suscite beaucoup d’espoir pour la paix et le développement.

Joseph Kabila a quitté Bukavu dans l’après-midi pour Kinshasa, d’où il devrait partir jeudi pour Paris.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC : Joseph Kabila est arrivé à Bukavu

Sud-Kivu: après Minova, Joseph Kabila attendu à Bukavu

Kabila et Museveni veulent l’aboutissement des pourparlers de Kampala avec le M23

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner