CPI: le MLC accuse, à son tour, la procureure Bensouda de subornation de témoin

Un homme passe devant le siège du MLC ce 17/03/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) accuse la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) de subornation de témoins. Un secrétaire général adjoint de ce parti, Me Alexis Lenga, a déclaré ce samedi 14 décembre à Kinshasa que Fatou Bensouda avait « acheté des témoins » pour témoigner à charge dans le procès de Jean-Pierre jugé pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en 2002 et 2003 en Centrafrique.

Le président du MLC, Jean-Pierre Bemba, et le secrétaire général adjoint du parti, Fidèle Babala, sont actuellement jugés pour les mêmes accusations. Ils sont suspectés par la CPI d’avoir produit de faux documents et de faux témoignages dans le procès Bemba.

A en croire Me Alexis Lenga, la procureure de la CPI aurait suborné 22 témoins. Me Alexis Lenga a également évoqué une lettre qu’aurait écrite un autre témoin réclamant à Fatou Bensouda de l’argent qui lui avait été promis en échange de son témoignage à charge.

Le secrétaire général adjoint du MLC a affirmé détenir d’autres preuves qui disculperaient Jean-Pierre Bemba dans ce dossier.

« Mais puisque ce sont de fausses preuves de la part du procureur, a-t-il ajouté, il faut que l’opinion sache. »

Me Lenga demande que la procureure Bensouda soit dessaisie du dossier Bemba.

A part Jean-Pierre Bemba, quatre personnes sont soupçonnées par la CPI d’avoir produit des faux témoignages pour empêcher la bonne administration de la justice dans l’affaire Bemba.

Il s’agit de Fidèle Babala, ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre quand ce dernier était vice-président de la RDC. I l a été arrêté à la fin du mois de novembre à Kinshasa. Lors de sa première comparution devant la CPI, il avait affirmé vouloir contester la légalité de son arrestation.

L’avocat de Bemba, Me Aimé Kilolo, est lui aussi poursuivi dans cette affaire. Il avait été arrêté à l’aéroport de Bruxelles.

Deux autres suspects n’ont pas encore été transférés à La Haye. Jean-Jacques Kabongo, qui travaillait aussi dans l’équipe de défense de Jean-Pierre Bemba avait été arrêté aux Pays-Bas. Narcisse Arrido, témoin de la défense est actuellement emprisonné en France.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (85)
RDC (73)
Elections (65)
élection (63)
FARDC (45)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (32)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)