RDC: plus de 1 800 nouveaux réfugiés centrafricains accueillis à l’Equateur

Des refugiés Congolais venues de Dongo en RDC, dans un camp à Betou au Congo-Brazzaville. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de 1 800 nouveaux réfugiés centrafricains sont arrivés entre dimanche et lundi 16 décembre à Zongo. Ce chiffre porte à environ 3 200 le nombre de réfugiés centrafricains dans cette ville congolaise. Quatre cents autres sont à Libenge, depuis les derniers affrontements sanglants entre les ex-rebelles de la coalition Seleka et les miliciens Anti-Balaka à Bangui. Hommes, femmes et enfants traversent par centaines la frontière, pourtant fermée officiellement, le long de la rivière Ubangi.

A partir de Zongo, Céline Schmitt, chargée des Relations extérieures au Bureau régional du HCR témoigne:

«Il s’agit surtout de femmes et d’enfants qui disent fuir l’horreur, les violences et les exactions à Bangui. Ces personnes qui traversent font preuve d’énormément de courage puisqu’elles nous disent qu’elles risquent d’être tuées en traversant. Mais, malgré cela, elles font le choix de traverser pour chercher la sécurité et la protection à Zongo.»

La même source indique que le HCR tente de gérer cette nouvelle situation avec le concours de ses partenaires. «Il nous faut plus de ressources aussi pour pouvoir gérer cette situation, pour pouvoir accueillir les gens quand ils arrivent, leur donner un abri d’urgence, leur donner un repas chaud et ensuite pour pouvoir les relocaliser vers le camp de Mole», a expliqué Céline Schmitt.

Selon le bureau du HCR à Mbandaka, jusqu’à lundi, 877  nouveaux réfugiés ont été relocalisés au camp du HCR de Mole ; alors que 600 autres se trouvent dans des familles d’accueil à Zongo.

Dans le territoire de Libenge, le camp de Boyabo, a, quant à lui, accueilli 403 personnes qui sont venues de Batanga. A Libenge-centre, on estime à mille le nombre de réfugiés reçus dans des familles d’accueil.

Dans la localité d’Elaka, située non loin de Libenge, le HCR estime à 500 le nombre des réfugiés vivant dans des familles d’accueil. Mais cette localité est inaccessible.

A Batanga, des Centrafricains arrivent par vagues successifs de petits groupes. Dimanche, le bureau du HCR faisait état de l’arrivée sur place de 61 personnes.

Le bureau du HCR à Mbandaka signale l’arrivée de certains éléments incontrôlés de l’ex-coalition rebelle de la Seleka à Gbadolite, en même temps que celle des refugiés civils qui ont traversé à Ngele. Cette localité étant aussi difficile d’accès par véhicules, le HCR envisage d’y envoyer des agents sur des motos pour une évaluation de la situation exacte des réfugiés.

Actuellement,  plus de 47 000 réfugiés centrafricains vivent en RDC. Environ plus de 20 000 ont déjà été transférés dans les quatre camps de réfugiés créés par le HCR, a encore indiqué Céline Schmitt. Trois de ces camps se situent dans la province de l’Equateur et un en Province Orientale.

Ces nouveaux réfugiés centrafricains ont traversé la frontière pourtant fermée par les autorités centrafricaines depuis le jeudi 5 décembre. Ils rejoignent sur le sol congolais leurs compatriotes, qui avaient fui les affrontements entre les militaires fidèles à l’ex-président François Bozizé et  les ex-rebelles de la Seleka, qui ont pris le pouvoir à Bangui depuis mars dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (119)
Ebola (54)
Ceni (47)
FARDC (47)
Beni (37)
Kinshasa (37)
Caf (28)
Monusco (27)
Vclub (26)
UDPS (26)
Mazembe (25)
Linafoot (25)
Santé (22)
Yumbi (21)
Sécurité (19)