Attaques du 30 décembre : 57 suspects transférés à la prison de Lubumbashi

Des assaillants abattus le 30/12/2013 à Kinshasa, lors de l’attaque de la station de télévision nationale(RTNC) par des hommes non identifiés. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La justice militaire du Katanga a auditionné mardi 7 janvier cinquante-sept présumés adeptes du prophète Paul Joseph Mukungubila, cerveau présumé des attaques qui ont eu lieu dans plusieurs villes congolaises le 30 décembre dernier. Ces personnes arrêtées à Lubumbashi sont poursuivies notamment pour atteinte à la sûreté de l’Etat, détention illégale d’armes de guerre et appartenance à un mouvement insurrectionnel. Après l’audition effectuée par des magistrats militaires de l’auditorat supérieur du Katanga, les suspects ont été transférés à la prison centrale de la Kasapa.

Les 57 suspects, accompagnés de leurs dépendants pour certains, avaient au préalable été identifiées à la 6e région militaire où ils étaient gardés depuis le 30 décembre dernier. Ils ont ensuite été auditionnés par l’auditorat supérieur du Katanga puis transférés à la prison de la Kasapa. 12 autres suspects, dont trois enfants, sont pour l’instant admis à l’hôpital.

Les griefs portés à leur charge, notamment la participation à un mouvement insurrectionnel, l’atteinte à la sûreté de l’Etat ou la détention illégale d’armes et minutions de guerre, pourraient être requalifiés, ou non, par le tribunal militaire de garnison à l’issue de ces auditions.

Ces hommes ont été arrêtés au cours des incidents survenus lundi 30 décembre dernier à la résidence du prophète Paul Joseph Mukungubila à Lubumbashi.

Les FARDC avaient alors affronté les présumés adeptes de cet évangéliste, accusé d’avoir organisé et commandité des attaques simultanées des installations de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), de l’aéroport internationale de Ndjili et du camp militaire Tshatshi à Kinshasa, ainsi que d’autres attaques à Lubumbashi (Katanga) et à Kindu (Maniema).

103 personnes, dont 94 identifiées comme des adeptes de Mukungubila, ont été tuées dans ces attaques, selon le gouvernement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Lubumbashi : 60 présumés adeptes de Mukungubila transférés à l’auditorat militaire

RDC: le général John Numbi nie son implication dans les attaques armées du 30 décembre

RDC : la vie reprend normalement à Kinshasa, Lubumbashi et Kindu

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner