Katanga: la Monusco plaide pour la formation des policiers

Le général Abdallah Wafi, Représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU chargé de l’Est de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) plaide pour la formation et le renforcement des capacités des policiers dans la province du Katanga. C’est ce qu’a souhaité, lundi 27 janvier, le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies chargé des opérations dans l’Est, Abdallah Wafi. Lors de sa visite de travail à l’école de formation de la police de la Kasapa, il a indiqué que plusieurs provinces de la RDC ont bénéficié de ce programme de formation des policiers, sauf le Katanga.

« Je constate quand même que la province du Katanga n’a pas bénéficié de cet important programme », a-t-il déclaré, avant d’ajouter :

« Nous avons mis l’accent beaucoup plus dans le Sud-Kivu, le Nord-Kivu et surtout l’l’Ituri (Province Orientale). Je pense que ce n’est que justice d’essayer de voir comment nous allons essayer de réajuster [notre appui] pour que des programmes de formation concernent les policiers des autres districts du Katanga ».

Depuis 2010, la RDC a lancé un programme de la réforme de la police et de l’armée. Ce programme bénéficie de soutien de plusieurs partenaires dont la Monusco. Certaines provinces ont bénéficié des formations continuelles. Mais dans le Katanga, la première formation a débuté en octobre 2013 avec la réouverture de l’école de formation de la police de la Kasapa, qui a été fermée depuis près de dix ans. Cinq cents policiers sont en formation pour une durée de six mois pour renforcer leurs capacités opérationnelles.

La Monuco dit avoir déjà mobilisé plus de trente millions de dollars américains pour la formation de la Police nationale congolaise (PNC) dans les tous les territoires du pays, depuis le lancement de ce programme de reforme, a précisé Abdallah Wafi.

« Nous avons mobilisé plus de trente millions de dollars américains rien que dans les formations de la PNC je ne vous parle pas de projets de police de frontière dans l’Est. Je vous parle uniquement de programme de formation avec des partenaires comme l’agence de coopération japonaise JK, avec l’Usaid ou les britanniques », a-t-il ajouté.

Le Katanga est en proie à l’insécurité depuis quelques mois dans les territoires de Manono, Pweto et Mitwaba surnommés « triangle de la mort ».

Plus de  350 cas des violences sexuelles ont été enregistrés entre janvier 2011 et  juin 2013 dans ces territoires à cause des violences perpétrées par des milices.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner