RDC: «Tomikotisa», un programme de NDI pour améliorer la gestion des partis politiques

Des membres des partis politiques, le 01/11/2011 au Palais du peuple à Kinshasa, lors du forum sur l’état des lieux du processus électoral en RDC et sur la campagne électorale en cours, organisé par la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’ONG américaine Institut national pour la démocratie (NDI) a lancé, jeudi 30 janvier à Kinshasa, le programme « Tomikotisa» [« impliquons-nous », en français. NDLR] qui à vise améliorer, pendant trois ans, la gestion et l’organisation des partis politiques congolais. Ce programme met également l’accent sur la promotion de la participation des femmes et des jeunes au sein des partis politiques.

L’agence américaine de développement international (USAID) finance ce programme à hauteur de 3 millions de dollars de dollars américains.

Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de ce programme:

  • des focus group sur le rôle des partis politiques et la démocratisation en RDC
  • des formatyions diverses sur la participation politique des femmes et des jeunes, la planification stratégique, l’organisation et la croissance des partis, le leadership et le civisme, et autres
  • des séminaires et ateliers en faveur des partis politiques, des femmes et des jeunes
  • des cadres d’échanges “Mukutano” pour les leaders politiques
  • l’utilisation des médias et des nouvelles technologies

Les partis politiques de l’opposition et de la Majorité ont salué ce projet de NDI.

L’Union pour la nation congolaise (UNC) souhaite que le programme de NDI soit plus orienté vers le respect du processus électoral en RDC.

«Nous avons compris que l’Amérique, plus que nous-mêmes, est plus déterminée à ce que notre cycle électoral ne soit pas perturbé. Et que les élections législatives nationales et présidentielles se tiennent à temps », a indiqué l’opposant Vital Kamerhe, président de l’UNC.

Pour le Mouvement de libération du Congo (MLC), NDI devrait à travers ce programme renforcer les capacités des cadres des partis et les initier aux dialogues entre partis politiques.

« Nous attendons de ce programme le renforcement des cadres au sein des partis politiques, nous avons des faiblesses sur ce point-là. NDI peut aussi nous aider en suscitant le dialogue entre les partis politiques. Il n’y a pas aujourd’hui de dialogue entre les partis politiques de la majorité et de l’opposition », a soutenu le secrétaire général du MLC, Thomas Luhaka Losandjola .

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), de la majorité au pouvoir, estime que le programme « Tomikotisa » devrait être républicain et ne donner lieu à aucun sentiment de lutte entre les partis politiques.

«Que ça ne soit plus la lutte entre les partis politique même d’idéologie différente, mais que ça soit une cohésion pour que nous puissions tirer le meilleur dans la politique à mener pour notre population », a souligné la députée PPRD, Marie-Ange Lukiana Mufwankol.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner