Tshikapa: le maire de la ville encourage ses administrés à espacer les naissances

Une femme et son bébé le 31/05/2013 à Kinshasa, lors de la cérémonie de lancement officiel du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l’enfant en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Laurent Kambulu, maire de la ville de Tshikapa, à 265 km de Kananga (Kasaï-Occidental), demande à ses administrés d’espacer les naissances pour une meilleure santé des familles. Il a lancé cet appel lundi 24 février au cours du lancement de la sensibilisation des familles de cette ville sur la planification des familles.

«On n’a pas demandé de limiter mais plutôt d’espacer les naissances, donc il faut mettre du temps pour permettre à la femme de se reconstituer, à l’homme d’avoir des possibilités [financières]. Pour que le papa, la maman et l’enfant aient une bonne santé», a souligné Laurent Kambulu.

La planification familiale joue un rôle majeur dans la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

Ainsi, pour amener la communauté à adhérer aux différentes méthodes contraceptives afin de réduire considérablement la mortalité maternelle en RDC, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a opté pour lapproche participative avec les leaders d’opinion et les organisations communautaires de base notamment les leaders religieux, les politiques, les notables, les ONG, les autorités sanitaires, les artistes.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner