RDC : l’armée reprend un point stratégique de la milice APCLS à Masisi

Des militaires congolais au Nord-Kivu. (Photo Monusco)

L’armée congolaise a repris la colline Sinaï jeudi 13 mars à l’issue des combats contre les miliciens de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu. Dix combattants ont été tués au cours des affrontements, indiquent les responsables militaires. Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a souligné vendredi qu’une opération de ratissage à grande échelle est effectuée dans tous les espaces où les groupes armés se replient après la perte de leurs places fortes.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et l’APCLS se sont affrontées pendant deux jours avant que la colline ne passe entre les mains des FARDC. Ces dernières ont récupéré cinq armes. La colline Sinaï, repris par l’armée, était un point stratégique pour les combattants de l’APCLS.

Selon des sources militaires, c’est à partir de là, que la milice contrôlait cette région du Nord-Kivu, dont la localité de Lukweti (situé à 3 km de la colline Sinaï), supposée être le quartier général du chef de cette milice, Janvier Kalahiri.

Les combattants de l’APCLS et leurs alliés des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) en fuite, se seraient établis à Sangwisha, dans les périphéries de Lukweti, ont indiqué les autorités militaires de Masisi.

L’armée régulière est en opération contre les APCLS et leurs alliés depuis un mois au Nord-ouest du chef-lieu du territoire de Masisi.

Une dizaine de localités ont déjà été reprises par l’armée. Le commandant du 813ème régiment à Masisi a appelé ces combattants à désarmer volontairement et à se désolidariser complètement des FDLR.

 

Désarmement volontaire ou désarmement forcé

 

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a déclaré vendredi à Radio Okapi que le traitement est le même pour tous les groupes : « le désarmement volontaire ou le désarmement forcé ».

S’exprimant après la reprise la veille par l’armée du village Saasita-Sa, à Beni, qui était sous l’occupation des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) et celle de la colline Sinaï par l’APCLS, Lambert Mende a affirmé que le gouvernement congolais est satisfait de la « sagacité des FARDC ».

Les dispositions sont prises pour que les groupes armés vaincus en RDC ne soient pas non plus une menace pour les populations de leurs pays d’origine vers lesquels ils se dirigent dans leur mouvement de fuite, a assuré Lambert Mende.

« Ils se dirigent vers leurs propres pays, l’Ouganda. Des renseignements sont en train d’être échangés avec l’armée ougandaise pour réduire leurs capacités nocives avant qu’ils ne puissent causer du tort à leurs concitoyens en Ouganda », a-t-il fait savoir.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner