RDC : plaidoyer pour la reconnaissance du « centre » comme courant politique

André Mbata Betukumesu Mangu, auteur du livre sur l’abolition de la peine de mort et le constitutionnalisme en Afrique, lu la constitution de la RDC lors de la présentation de son ouvrage le 11/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le regroupement politique « Alliance des centristes » plaide que soit intégré dans la constitution le courant centriste comme une troisième composante politique du pays, à l’instar de la majorité présidentielle et de l’opposition. La présidente de cette structure, Jacqueline Bisimwa, l’a affirmé mardi 1er avril au cours d’une conférence-débat organisé à Kinshasa avec pour thème : « La place et le rôle des partis politiques centristes dans un système bipolaire comme en RDC ».

Jacqueline Bisimwa a expliqué que son regroupement n’est pas au centre « par opportunisme ».

« C’est une option prise en toute responsabilité. Nous avons un engagement de faire triompher ce courant parce que nous sommes convaincus que si ce courant émerge, nous aurons des dirigeants politiques qui feront la différence », a-t-elle affirmé.

Jacqueline Bisimwa reste convaincue que son mouvement sera intégré dans la Constitution de la RDC en cas d’une éventuelle révision de la loi fondamentale.

« Comment on a retenu aujourd’hui deux composantes, majorité et opposition, alors qu’avant le 24 avril il n’y avait qu’un seul mouvement ? Nous, nous existons depuis 2010 et la Constitution était déjà élaborée et votée. Lorsqu’il y aurait révision de la constitution, nous aurons la possibilité d’intégrer le courant centriste come étant une troisième composante en RDC », a-t-elle souligné.

En République démocratique du Congo (RDC), le système politique est bipolaire. La Constitution ne reconnait que deux courants : la majorité parlementaire et l’opposition.

L’Alliance des centristes se veut être un intermédiaire entre les deux pôles politiques. Il s’agit pour cette plateforme politique de sensibiliser la population sur les valeurs morales et d’humanisme à mettre à contribution pour le développement de la RDC, ajoute Jacqueline Bisimwa.

Le centrisme est un courant politique et philosophique possédant un comportement caractéristique, des structures propres et une culture spécifique. Ce courant peut se constituer au sein de partis de gauche ou de droite, ou bien au contraire défendre une position indépendante, au-dessus des clivages traditionnels.

En France par exemple, le centrisme peut-être regroupé au sein de trois grandes familles politiques : les modérés, démocrates et démocrates-chrétiens, les radicaux et les sociaux-démocrates, sociaux-libéraux et chrétiens sociaux. Plus récemment, s’y est adjoint l’apport de mouvements écologistes comme Ecologie bleue.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner