Equateur : le tribunal de paix de Budjala n’a jamais siégé

Tribunal de paix de la Gombe à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Tribunal de paix de Budjala n’a jamais siégé depuis sa création en 1989. Comme tous les tribunaux de paix du Sud-Ubangi (Equateur), des juges n’y ont été affectés que depuis 2013. Mais les trois juges affectés à Budjala n’ont jamais effectué le déplacement vers cette localité. Le tribunal de paix de Gemena, lui non plus ne siège pas. La juge présidente n’y a passé que deux mois avant de regagner Kinshasa où se trouve sa famille, a indiqué le président du tribunal de grande instance de Gemena.

Alors que les tribunaux de paix de Kungu, Libenge et de Zongo siègent normalement, ceux de Budjala et Gemena ne siègent pas.

Le Président du tribunal de grande instance de Gemena Jean Kahindo a expliqué que les juges présidentes affectées à ces deux juridictions, toutes mariées, ont regagné Kinshasa pour rejoindre leurs familles. Leurs deux adjoints respectifs n’ont même pas effectué le déplacement vers ces localités.

Cette situation alourdit le fonctionnement de l’appareil judiciaire.

Jean Kahindo explique que le tribunal de grande instance de Gemena par exemple est obligé de traiter des dossiers qui relèvent de la compétence des tribunaux de paix notamment ceux relatifs aux affaires pénales. Les dossiers des affaires civiles sont renvoyés aux tribunaux coutumiers.

Sans ces dispositions, les détenus seraient plus nombreux à la prison centrale d’Angenga de Gemena.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner