Katanga : les conducteurs de train de la SNCC Lubumbashi en grève

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

Les conducteurs des trains de la Société nationale des chemins de fer (SNCC) à Lubumbashi (Katanga) ont déclenché lundi 26 mai un mouvement de grève. Ils protestent contre les propos du ministre de Transport qui imputait la responsabilité du déraillement de Katongola à leur collègue décédé dans cette catastrophe ferroviaire. Dans un memo adressé à leur employeur, ils conditionnent notamment la reprise de travail au dédommagement des familles des agents qui ont péri dans cet accident.

Pour les cheminots de Lubumbashi, les propos du ministre des Transports, Justin Kalumba, étaient choquants à l’égard des conducteurs.

L’un d’eux s’explique :

«Nous en sommes très mécontents. Ce qui nous choque, c’est qu’il n’a pas tenu compte de notre valeur. Nous trouvons que le ministre cherche à ne pas dédommager les familles des conducteurs qui sont morts. Quand il dit que c’est une erreur humaine, ça veut dire que la faute incombe aux conducteurs».

Pour ce cheminot, qui a préféré garder l’anonymat, l’accident est dû, entre autres, à un système de frein défectueux.

«Au moment où le conducteur était en train de se battre pour pouvoir freiner, le frein n’a pas répondu convenablement. C’est ainsi que la vitesse a augmenté puisque quand nous voyons le lieu où commence la descente et le lieu où il a connu le déraillement. C’est comme ça que nous disons que c’est le système de freinage qui l’a dérangé», a-t-il expliqué.

Le cheminot parle aussi d’un «bourrelet» au niveau d’une des roues de la locomotive, qui n’a pas été réparé.

«Quand la machine est arrivée ici à Lubumbashi, au lieu de remplacer la roue, on ne l’a pas fait. On a pris la roue de devant, on l’a mise derrière et celle de derrière, on l’a mise devant. Or l’avarie est restée intacte. On n’avait pas résolu. C’est cela la cause. Le conducteur n’était pas mis dans les bonnes conditions de travail», a-t-il ajouté.

Le 14 mai dernier, le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba, a annoncé que le déraillement du train de le SNCC à Katongola, le 22 avril, était dû à une erreur humaine.

Au cours d’un point de presse à Kinshasa, le ministre avait expliqué que toutes les missions d’enquête technique sur ce drame ont unanimement conclu qu’une faute du machiniste instructeur a été à la base de l’accident, qui avait fait 139 morts.

Lire aussi sur radiookapi.net :

La RDC a commandé 18 locomotives neuves pour la SNCC

Déraillements au Katanga: le gouvernement conclut à des erreurs humaines

Un nouveau déraillement fait 5 morts au Katanga

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (75)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (52)
Beni (45)
Monusco (39)
ADF (33)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (22)
Linafoot (19)
Mazembe (18)