Sud-Kivu : les déplacés de Misisi plaident pour une assistance médicale

Des déplacés au camp Mongote, Nord Kivu, octobre 2010.

Plus de deux mille ménages des déplacés de Misisi, une localité située à 300 kilomètres au sud de Bukavu (Sud-Kivu) demandent au gouvernement ainsi qu’aux ONG locales de leur apporter une assistance médicale. Leur présidente, Mayani Eliza, a affirmé lundi 17 juin que ces personnes ne bénéficient pas de soins médicaux ni d’eau potable. Ils n’ont ni habits ni nourriture suffisante.

« Nous n’avons aucune assistance médicale. Par exemple moi, j’ai des douleurs au ventre. Il n’ya pas d’eau potable, nous consommons de l’eau sale. Ceux qui ont des moyens vont se faire soigner à Lulimba, nous demandons une assistance », a déclaré Mayani Eliza.

Pour elle, l’assistance que le Comité international de la Croix rouge (CICR) leur apporte ne suffit pas pour prendre soin de tous les déplacés.

Ces personnes sont cantonnées dans les villages de Kalonda, Kibuyu, Manyanga au Maniema, à une centaine de kilomètres de Baraka, mais aussi à Lambokatenda dans le Nord Katanga, à plus de 165 Km au Nord de Baraka.

Elles avaient fui Misisi depuis le mois d’avril dernier lors des affrontements entre les miliciens Maï Maï Yakutumba et les FARDC.

Parmi les déplacés, il y en a qui ne pensent même pas à retourner dans leurs villages d’origine, craignant l’insécurité.

« Nous ne pensons pas encore au retour à cause de l’insécurité. Les gens fuient chaque jour. Ils ont promis de revenir à la fin de l’année scolaire pour de nouveaux combats », a indiqué une déplacée.

Le CIRC promet d’aider ces déplacés en vivres et non vivres en juillet prochain.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner