Ituri: 85 armes à feu récupérées des mains des civils à Djugu

Dans un dépôt d’armes à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Quatre-vingt-cinq armes à feu ont été récupérées des mains des civils, à Djugu (Province Orientale), dans le cadre de la campagne de désarmement volontaire des civils dans le district de l’Ituri. Cette collecte d’armes, qui s’est clôturée samedi 12 juillet à Djugu, a duré 15 jours. Le PNUD, qui appuie cette campagne, estime que le nombre d’armes est inférieur à celui attendu.

Les habitants de Djugu devaient rendre les armes dans les villages de Fataki et Libi où étaient fixés les points de ramassage.

Parmi les 85 armes à feu récupérées, on compte des fusils d’assaut, des bombes, des grenades et des mines. Deux mille six cent quatre-vingt-sept cartouches ont également été récupérées.

Gaston Asitaki, l’un des responsables du bureau du PNUD à Bunia, affirme que le nombre de ces armes est inférieur aux attentes du Programme. Selon lui, de nombreux civils encore armés résistent au désarmement volontaire par peur de se faire attaquer un jour par des voisins qui garderaient encore leurs armes.

De son côté, le coordonateur de la Société civile de Djugu, Jules Tshuba, pointe des failles dans l’organisation de cette collecte d’armes.

Selon lui, l’éloignement des deux points de ramassage de certains coins du territoire a découragé certains civils.

Il soutient qu’aucun civil ne peut parcourir de longues distances avec une arme à la main pour rejoindre Fataki et Libi.

Le coordonnateur de la société civile de Djugu ajoute que les vêtements remis aux premiers civils qui ont rendu les armes n’ont pas encouragé les autres détenteurs à les imiter.

Ces personnes attendaient de recevoir des vélos et motos remis aux habitants de Bunia qui ont remis les armes.

Cette opération de désarmement civil volontaire a été lancée en Ituri en mars dernier.

Elle vise la consolidation de la paix et la sécurité dans cette partie du pays.

Le ministre de l’Intérieur et Décentralisation, Richard Muyej Mangez, qui l’avait lancée, avait déclaré que les Ituriens devaient saisir cette opportunité pour gagner désormais leur vie en excluant tout acte de violence.

Après Bunia et Djugu, elle est actuellement organisée à Mahagi où elle a été lancée depuis le mercredi 16 juillet.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner