Sud-Kivu : le conseil provincial de sécurité demande à la population d’accepter les FDRL de passage à Walungu

MONUSCO DSRSG, Abdallah Wafy and Lambert Mende, DRC minister of communication arrived in Kanyabayonga MONUSCO base where FDLR rebels who surrendered to SADEC are accommodated with the logistic support of MONUSCO , the 5th of June 2014. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Le conseil de sécurité du territoire de Walungu (Sud-Kivu) invite la population à ne pas céder à l’incitation à la violence contre des ex-rebelles rwandais des FDLR regroupés dans leur site de transit. Au cours de la réunion organisé jeudi 24 juillet, le conseil a fustigé la circulation des tracts appelant les habitants à s’opposer à la présence de ces ex-combattants à Walungu-centre.

L’administrateur de territoire assistant de Walungu, Colin Kasongo, qui a présidé ce conseil de sécurité a aussi mis en garde « toute personne qui serait reconnue instigatrice de cette campagne de nature à compromettre le processus de rapatriement volontaire de ces combattants ».

Colin Kasongo a indiqué que le Conseil de sécurité a décidé de sensibiliser la population par des médias et de grands meetings, des réunions et des rassemblements populaires.

Il a estimé que ces combattants devront « quitter la brousse pour aller chez eux pour que le territoire recouvre une paix durable ».

Pour sa part, le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu salur cette mesure, précisant que ces ex-rebelles FDLR ne présentent plus aucun danger dès lors qu’ils sont désarmés et cantonnés dans un camp sous haute surveillance des casques bleus de la Monusco et des FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner