La RDC prend des mesures préventives contre la fièvre d’Ebola

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. Photo AFP

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange, a appelé jeudi 31 juillet la population congolaise à observer des mesures d’hygiène stricte, notamment le lavage systématique des mains, pour prévenir toute contamination par le virus Ebola qui sévit en Afrique de l’ouest. Même si aucun cas d’Ebola n’a été jusqu’ici détecté en RDC, le ministre Kabange et différents partenaires du secteur de la  santé ont arrêté des mesures préventives au cours d’une réunion de crise tenue à Kinshasa.

«Nous disons qu’il n’y a pas [en RDC], mais Ebola tue. Il n’y a pas de médicaments, mais Ebola peut être prévenu par le lavement simple des mains…», a affirmé le ministre Félix Kabange.

Parmi les mesures préventives prises jeudi contre une éventuelle propagation de la fièvre hémorragique d’Ebola en RDC, figurent la sensibilisation des voyageurs en partance pour l’Afrique de l’Ouest, le renforcement de la surveillance épidémiologique et la formation de tous les agents aux frontières.

«L’extension [du service] de l’hygiène aux frontières au niveau de l’aéroport de Kindu [au Maniema, le seul qui n'en est pas pourvu actuellement], doter le service de l’hygiène aux frontières des thermomètres laser afin de pouvoir détecter la température à quelques mètres de la personne, doter d’abord l’aéroport de Kinshasa d’un scanner thermique qui permettrait de poser le diagnostic à la descente d’avion», a poursuivi Félix Kabange Numbi.

Concernant les cas qui seront identifiés, un local d’isolement est aménagé à la clinique de l’aéroport de N’djili pour accueillir les cas suspects et ceux-ci seront amenés dans des hôpitaux également identifiés pour leur prise en charge.

Ebola, dont la RDC a connu plusieurs épidémies, tue entre 25 et 90% des malades, selon l’OMS. En 1995, sa souche “Zaïre”, la plus virulente, avait fait plus de 350 victimes dans le Bandundu (ouest).

Au vue de l’expérience qu’a la RDC en matière de lutte contre cette épidémie, le ministre de la Santé confirme que ce pays est toute à fait capable de prendre en charge des cas suspects et de riposter contre la maladie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner