RDC: le Gouvernement déclare l’épidémie d’Ebola à Djera

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. Photo AFP

Les analyses faites par l’Institut national de recherches biomédicales (INRB) attestent deux cas d’Ebola sur les huit prélèvements ramenés de l’aire de santé de Djera à Boende dans la province de l’Equateur, où une «fièvre hémorragique d’origine indéterminée» a fait treize morts. Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange, l’a annoncé dimanche 24 août à Kinshasa, à l’issue d’une réunion de crise tenue par le gouvernement congolais.

Sur base des résultats d’analyses de l’INRB, le ministre de la Santé publique a déclaré la présence d’Ebola sur le sol congolais:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

«Cette épidémie n’a aucun lien avec celle qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest», a indiqué le ministre de la Santé publique, précisant que c’est la septième épidémie en République démocratique du Congo, depuis celle de Yambuku, survenue en 1976 dans la même province de l’Equateur. Selon lui, l’expérience acquise lors des six précédentes épidémies sera mise à contribution pour contenir la maladie.

L’épidémie est circonscrite au secteur de Djera, à 25 kilomètres de Boende-centre, soit à plus de 600 Km de Mbandaka,  la capitale provinciale, et à plus de 1200 Km de Kinshasa, a précisé Félix Kabange, ajoutant qu’il n’y a pas d’Ebola dans ces deux grandes agglomérations.

Toutefois, le ministre de la Santé publique a annoncé une série de mesures préventives arrêtées pour stopper la propagation de l’épidémie, dont:

  • la mise en quarantaine du secteur de Djera
  • la mise en place d’un centre de traitement et d’un laboratoire mobile à Lokolia, épicentre de l’épidémie
  • la dotation de tous les ports et aéroports de l’Equateur en thermomètres laser
  • l’interdiction des activités de chasse sur toute l’étendue du district de la Tshwapa

Télécharger ce son pour suivre d’autres mesures :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Auparavant, Félix Kabange a publié le rapport de la mission qu’il conduite à Boende, après la survenue des cas de «fièvre hémorragique d’origine indéterminée» dans ce territoire:

«Le constat sur le terrain indique que la maladie a déjà tué treize personnes, donc cinq agents de santé. Onze personnes malades sont en isolement et plus de quatre-vingt contacts ont été identifiés et suivis par une équipe spécialisée

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Elections (62)
Ebola (62)
Ceni (62)
RDC (57)
FARDC (55)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (38)
ADF (36)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
Léopards (20)
Mazembe (17)
Linafoot (17)