Mitwaba: plus de 2 000 personnes fuient leurs villages après des attaques des Maï-Maï

Les habitants fuient leurs villages à cause des affrontements entre les FARDC et les groups rebelles à Sake au Nord-Kivu, le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Plus de deux mille personnes ont fui, depuis dimanche 2 novembre, les villages de Muvule, Kalenge et Mukana, situés à plus de 80 kilomètres de la cité de Mitwaba au Katanga. Ils ont trouvé refuge dans des villages voisins. Des sources locales indiquent que ces populations se sont déplacées à la suite de deux attaques dimanche et mardi des miliciens Bakata Katanga au village Muvule.

D’autres déplacés, soit près de 300 ménages, ont quitté les villages de Kidimulilo, Kasolwa, Kansanga et Mototo. Ce déplacement à titre préventif est dû à la présence dans ces villages des éléments Maï-Maï.

Les villageois disent craindre une éventuelle attaque des FARDC contre ces Maï-Maï.

Des miliciens Maï-Maï Bakata Katanga ont attaqué, dimanche et mardi 4 novembre, une station de patrouille du parc Upemba et la position des FARDC au village Muvule dans le territoire de Mitwaba (Katanga).

Des témoignages indiquent que ces miliciens ont aussi tendu une embuscade à deux véhicules. Ils ont pris en otage 4 personnes et ont emporté 4 armes à feu appartenant aux gardes du parc.

Pris de peur, les familles des gardes du parc ont pris la fuite.

Des sources des FARDC à Mitwaba assurent que les Maï-Maï qui ont tenté d’attaquer la position de Muvule ont été repoussés. Le commandant FARDC à Mitwaba  affirme aussi être informé de l’attaque du poste de patrouille du parc Upemba.

Une mission des FARDC est en route vers la station de Lusinga dans le parc Upemba.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner