Rejet de la motion de défiance contre Patrice Kitebi : un scénario connu d'avance

Patrice Kitebi, ministre délégué aux Finances lors de son interpellation à l’Assemblée nationale le 10/11/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Photo John Bompengo

La motion de défiance contre le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi, n’a pas été votée lundi 10 novembre à l’Assemblée nationale. Après sa présentation, le député de la Majorité Henri Thomas Lokondo a introduit une motion incidentielle qualifiant l’action contre le ministre Kitebi de non reglémentaire et illégale. La motion incidentielle a été votée par les députés de la Majorité, en l’absence de ceux de l’opposition qui ont quitté la séance en signe de protestation. Un scénario dont le déroulement était connu d’avance, comme en témoigne le journaliste de Radio Okapi présent sur place.

Avant même le début de plénière, des bouches indiscrètes avaient décrits aux journalistes présents dans l’hémicycle les différentes étapes de cette séance.

A la surprise du reporter de Radio Okapi, les évènements se sont déroulés exactement selon ce scénario.

Prenant la parole en premier, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Mwando Simba, a rappelé certaines dispositions de la loi concernant cette matière. Il était chargé de conduire cette plénière en l’absence du président de l’Assemblée, Aubin Minaku.

Après le mot du 1er vice-président, le député Samy Badibanga a pris la parole au nom des signataires de la motion et a présenté leur texte.

Ce groupe de députés reprochait au ministre Kitebi d’avoir effectué des sorties sur les fonds réservés à l’opposition, des paiements sans crédit et des dépassements budgétaires.

Puis, le député Henri Thomas Lokondo a introduit une motion incidentielle, demandant le rejet de la motion de défiance de l’opposition, la qualifiant de non réglementaire, illégale et immorale. Proposition qui a été acceptée par le 1er vice-président.

En signe de protestation, les députés de l’opposition ont quitté la séance. La motion incidentielle a été votée en leur absence par les députés de la Majorité, rejetant ainsi la motion de défiance contre le ministre Patrice Kitebi.

Au final, le ministre délégué aux Finances n’aura pas été sanctionné comme le voulait l’opposition, dans un hémicycle dominé par les membres de la Majorité présidentielle.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner