Can 2015 : demi-finale RDC-Côte d’Ivoire dans la psychose à Aru

Le point A (en rouge), la localité d’Ariwara, située à environ 300 kilomètres au Nord de Bunia, en territoire d’Aru (Province Orientale/RDC).

La population d’Aru, en Ituri (Province Orientale), vivait encore dans la psychose mercredi 4 février, jour de la rencontre entre la RDC et la Côte d’Ivoire en demi-finale de la Can 2015 en Guinée équatoriale. Ils sont encore choqués après l’assassinat, le week-end dernier, de 15 personnes qui célébraient la victoire des Léopards de la RDC sur les Diables rouges du Congo Brazzaville en quart de finale. A quelques heures du match, les rassemblements ordinairement observés autour des matches de la Can sont inexistantes.

A Aru-centre, la route Aba, qui héberge la plupart des lieux de projection de films dans la cité est désormais déserte.

De nombreux habitants du quartier Katanga, à l’Est de la cité, vers la localité de Vura, à la frontière avec l’Ouganda, avaient pris l’habitude de se ruer dans les ciné-clubs pour regarder les matches de la Can. Mercredi soir pourtant, ils ne sont pas au rendez-vous.

Il en est de même pour les fonctionnaires et hommes d’affaire de la cité, qui se réunissaient autour d’un verre chez Dopamine, à l’Olympia ou au bar du Rhinos hôtel.

Ils préfèrent désormais rentrer chez eux avant la tombée de la nuit.

Malgré l’important dispositif de patrouille mixte FARDC-PNC mis en place chaque nuit depuis lundi dans les rues de la cité, les supporters d’Aru préfèrent suivre la rencontre de football de ce soir à domicile.

Selon Héritier Aundu, coordonnateur de la société civile locale, une forte psychose est encore observée dans la cité après le drame survenu au dancing club Bandal.

Jusque-là, les assaillants qui ont ouvert les feu et tué 15 personnes n’ont toujours pas été appréhendés.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Martin Kobler visite les rescapés d’Aru

Ituri: les activités tournent au ralenti après le meurtre de 15 personnes à Aru

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner