Nord-Kivu : vive tension à Kiwanja après l'assassinat d'un commerçant

Des déplacés de Kiwanja achetant des vivres/Photo Jules Ngala

Une vive tension règne depuis ce jeudi 5 février dans la matinée à Kiwanja. Toutes les activités sont paralysées dans cette cité du Nord-Kivu où un commerçant a été tué la veille dans la soirée par des présumés combattants Nyatura. Boutiques, marchés et écoles sont fermés.

Des sources des services de sécurité indiquent qu’après l’assassinat de ce commerçant Nande, des jeunes de sa communauté auraient incendié cinq maisons appartenant à des membres de la communauté Hutus, qu’ils accusent d’être les auteurs de ce meurtre.


Selon les mêmes sources, la police est déployée dans plusieurs coins de la cité depuis ce matin pour empêcher d’éventuels soulèvements des habitants.

C’est aux environs de 19 heures (heure locale) en effet que le commerçant a été tué par 6 hommes armés, rapportent des sources locales.

La victime aurait été suivie par les assaillants après la fermeture de sa boutique située au centre de la cité. Arrivé à la maison, indiquent les mêmes sources, les hommes armés qui le suivaient ont ouvert le feu et tiré sur lui cinq balles dans la poitrine.

Après ce meurtre, les bandits ont tiré sur un soldat qui achetait des vivres dans une boutique dans les environs du domicile du commerçant abattu. Le militaire est décédé quelques minutes après avoir été conduit à l’hôpital général de Rutshuru.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner