Kinshasa : d'intenses embouteillages perturbent le trafic à Pompage

Des embouteillages à la place Pompage au quartier Kinsuka dans la commune de Ngaliema à Kinshasa, février 2015. Radio Okapi/ Ph. Emmanuel Imbanda.

Des embouteillages intenses sont observés chaque matin et chaque soir dans le carrefour de Pompage dans la commune de Ngaliema. Cette situation perturbe la circulation dans ce rond-point, rendant difficile la sortie ou l’accès au-delà des quartiers de Kinsuka sur la route Matadi. Des véhicules et des motos s’entassent en désordre au rond-point Pompage situé dans l’Ouest de Kinshasa. Les chauffeurs se livrent allègrement au mauvais stationnement ou au mauvais dépassement. Les usagers de cette route estiment aussi que son délabrement serait à la base de ces embouteillages. Radio Okapi a fait le tour dans cette partie de la ville.

Il est 6h30’ à Kinshasa. Le carrefour pompage sur la route de Mbudi dans la partie Ouest de Kinshasa est pris d’assaut par les véhicules venant de Mbudi, Kimbwala et DGC.

Les colonnes des piétons longent la route. Les conducteurs ont du mal à évoluer même d’un quart de roue.

Selon vendeurs et des passants qui empruntent chaque jour ce tronçon, cette situation peut durer pendant trois à quatre heures.

Des paramètres multiples sont à la base de cette situation qui pénalisent sérieusement chaque usager de la route:

  • Un carrefour étroit et non aménagé
  • Inexistence d’un parking aménagé
  • Mauvais stationnement
  • Mauvais dépassement
  • Mauvais état de la route.

« Chacun fait ce qu’il veut. Les manœuvres au carrefour bloquent d’autres véhicules en provenance de Mbudi pour pompage. D’où la création d’une deuxième bande, voire d’une troisième », affirme un conducteur bloqué dans cet embouteillage.

La police de circulation routière, elle, incrimine davantage la conduite des chauffeurs, indexant les fausses manœuvres.

De son côté, l’Office des voiries et drainages (OVD) tente à sa manière à résoudre le problème. Il vient de curer les caniveaux et s’apprête à boucher les trous en amont de pompage.

Mais les habitants du quartier pompage sont insatisfaits du travail de l’OVD. L’un d’eux propose :

« Il faut qu’on crée un parking. A côté de la station, il y a un grand espace. Si l’on peut aménager un parking. Cela peut dégager la route ».

Désengorger la route Mbudi

L’Agence congolaise des grands travaux (ACGT) ne croise pas les mains. Son directeur, Charles Médard Ilunga, annonce le désengorgement de la route de Mbudi au niveau de pompage à Kinshasa. Pour lui, ces travaux permettront de lutter contre les embouteillages.

Le début des travaux commencera en avril prochain.

Selon Charles Médard Ilunga, dans un premier temps, il s’agira de onze kilomètres des travaux  sur l’avenue Nzolana jusqu’à L’université pédagogique nationale.

En attendant la solution, les habitants de Mbudi, Malweka et DGC sont obligés de subir ce désordre indescriptible à la station Pompage au quotidien.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner