Provinciales: prolongation de l'opération de dépôt des candidatures en RDC

Siège de la Ceni à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Prévue jusqu’au 5 mai, l’opération de dépôt des candidatures pour les élections provinciales a été postposée au 25 mai prochain sur toute l’étendue de la RDC. Le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), André Pungwe l’a annoncé, dimanche 2 mai, aux partis politiques venus signer le code de bonne conduite, à Kinshasa.

Il a assuré que la prolongation de cette opération n’aura aucune incidence majeure sur le chronogramme global de l’institution électorale.

A l’occasion, le rapporteur de la Ceni, Jean-Pierre Kalamba, a attribué ce report aux difficultés rencontrées, par des candidats, dans certains coins du pays. Il a notamment évoqué le cas du territoire d’Inongo (Bandundu), où les candidats aux provinciales n’ont pas pu verser leurs cautions à la banque centrale faute de connexion internet.

A Kisangani (Province Orientale), les candidats disaient être bloqués au niveau du notaire de cette marie, Georges Kamonyi , qui leur demandait des frais exorbitants pour la légalisation des photocopies des titres académiques ou autres.

«Vous nous avez vus depuis le 15 avril faire le tour de la ville et nous avons les opérations du monitoring sans oublier que nos téléphones ont chauffé, au coin et recoin où il y avait des difficultés telles que le signal qui n’était pas opérationnel. Il y a beaucoup de paramètres que nous avons à travers notre plan opérationnel qui nous contraignent à prolonger de 20 jours », a indiqué Jean-Pierre Kalamba.

Il a également donné le chronogramme aménagé de la Ceni:

«Du 6 au 25 mai, c’est ça le délai de prolongation. Du 26 mai au 30 sont les 5 jours du délai légal de retrait, ajout ou substitution des candidats. Et aux alentours du 7, la Ceni aura déjà examiné au niveau du bureau, la liste de candidats députés provinciaux de toute la République pour publier la liste provisoire».

A trois jours de la fin du premier délai butoir de cette opération, des candidatures pour les élections provinciales ne s’empressaient pas. Au bureau de réception et de traitement des candidatures de la place YMCA à la commune de Kalamu (Kinshasa) par exemple, la première candidature a été enregistrée dimanche 26 avril.

A (re) Lire: Elections provinciales: les candidats ne se bousculent pas à Kinshasa

 

Le premier dossier déposé dimanche à Kalamu est celui d’un membre du parti Républicain chrétien (PARC), une formation politique membre de la Majorité présidentielle. Il a fallu attendre onze jours après le lancement de l’opération de dépôt des candidatures pour voir le dossier enregistré sous le numéro oo1 dans ce bureau de la Place YMCA.

De nombreux partis politiques de l’opposition continuent de conditionner leur participation aux élections provinciales, municipales et locales.

Ils posent un certain nombre de préalables notamment: le réaménagement du calendrier électoral, le décaissement des fonds nécessaires pour organiser les élections et une enquête internationale et indépendante sur l’affaire fosse commune de Maluku.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)