Nord-Kivu: reprise du trafic routier sur l’axe Goma-Masisi

Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo

Le trafic routier est repris, depuis dimanche 17 mai, sur l’axe Goma-Masisi (Nord-Kivu), après cinq jours de suspension à la suite de la barricade érigée par les transporteurs pour fustiger le mauvais état de cette route. Samedi soir, au moins 145 camions chargés des vivres étaient encore bloqués départ et d’autres de la barricade, causant ainsi de grandes pertes et manque à gagner aux commerçants, a en croire leurs témoignages.

Ces derniers ont décidé de rouvrir le passage après avoir exigé la suppression des postes de perception du Fonds national d’entretien routier (Foner). Cette entreprise fait payer la taxe péage route.

Les transporteurs qui desservent la route Goma-Masisi accusent également le Foner de leur demander d’amener les pierres et des moellons pour la réhabilitation du tronçon Goma-Masisi.

Alors que sur l’axe Sake-Minova, le trafic est suspendu à la suite de l’effondrement, depuis vendredi 15 mai, du pont situé sur la rivière Renga à Bweremana, à une quarantaine de Km de Goma.

A (re)Lire: Goma : difficultés d’accès, les humanitaires suspendent l’aide aux déplacés

Les commerçants des vivres qui approvisionnent la ville de Goma à partir de ces deux axes parlent des conséquences qui se font déjà enregistrés. Ils déplorent notamment des pertes enregistrés pendant les 5 jours notamment des vivres pourris tels que des pommes de terre, banane Plantin et autres, la hausse des prix de haricots  sur le marché et autres.

Les axes Masisi et Minova sont parmi les principaux  qui approvisionnent la ville de Goma en produit vivrier, mais depuis un temps, ces axes font face à d’énormes problèmes de trafic causé par le manque d’entretien de route.

Plusieurs tronçons de l’axe routier Goma-Masisi dans le Nord Kivu sont dans un état de délabrement très avancé. L’impraticabilité de la route sont souvent aggravée  par les pluies, créant ainsi de sérieux problèmes d’approvisionnement en produits de première nécessité et d’écoulement des produits agricoles de Masisi vers d’autres centres commerciaux. La situation a pour conséquence la hausse des prix de ces produits au grand désarroi de la population de la ville de Goma.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)