Sud-Kivu: la Monusco réitère son soutien aux opérations de maintien de la paix à Kalehe

Les casques bleus protégeant la zone de Munigi. Photo Monusco/Jonathan Lorillard

La Monusco a réitéré son soutien au gouvernement congolais dans le processus de maintien de la paix dans le territoire de Kalehe (Sud-Kivu). Le  chargé de la sensibilisation communautaire au sein de la mission onusienne au Sud Kivu, Alain Likota, a exprimé cet engagement, jeudi 21 mai, au cours d’une séance d’échange à Minova.

Cet échange a tourné autour de la résolution 2211 qui a donné un nouveau mandat à la Monusco, appelée à répondre aux exigences du Conseil de sécurité de l’Onu.

A l’occasion, la Monusco s’est engagé à appuyer le gouvernement congolais dans la protection des civils, conformément à l’Accord-cadre signé en février 2013 à Addis-Abeba (Ethiopie), à neutraliser les groupes armés avec la Brigade d’intervention qui peut agir avec ou sans les FARDC.

«Nous luttons aussi contre les violations des droits de l’homme, nous appuyons la réforme de sécurité, un élément essentiel pour le retour de la paix qui est un grand. C’est ce qui explique que nous sommes passés de mission de maintien de la paix à celle de la stabilisation», a poursuivi Alain Likota.

 A (re) Lire: Nord-Kivu : le général Cruz réitère le soutient de la Monusco aux FARDC

 

Ce fonctionnaire de l’Onu a par ailleurs apprécié l’ouverture intellectuelle de les habitants de Minova et les encouragés à poursuivre sur cette voie.

Selon le président de la jeunesse de Buzi-Minova, Joseph Shombano, la majorité des jeunes de cette contrée adhèrent aux groupes armés suite à la pauvreté et au chômage.

Il a demandé à la Monusco de les  accompagner à travers la création d’emplois pour les  jeunes.

En février dernier, le questeur-adjoint de l’Assemblée nationale, Jean Bosco Kaboy Bwivu, avait également invité les jeunes du territoire de Kalehe à se désolidariser des groupes armés.

Il avait dénoncé le fait que des hommes armés commettent des violences dans ce territoire en complicité avec des jeunes de ce territoire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner