Goma : conflit foncier entre la chefferie de Bukumu et des familles d’anciens combattants

Les déplacés dans le village Mulunge rail à Kalemie au Katanga (Juin 2012) Ph. Radio Okapi/François-Xavier Mybe

Environ 2000 familles d’anciens combattants accusent la chefferie de Bumuku, dans le quartier Mugunga de Goma (Nord-Kivu), et le Mwami Butsitsi de leur avoir spolié « au moins 500 parcelles » qui leur avaient été octroyées en 2003 par le gouvernement provincial.

Les parcelles forment un terrain de 1 000 mètres de long sur 300 de large, donné par l’ancien gouverneur du Nord-Kivu, Eugène Serufuli. Aujourd’hui, les familles protestent contre ce qu’elles appellent une « spoliation » de leurs biens fonciers.
 
« Le Mwami a vendu les parcelles des anciens combattants à des individus. De fait, c’est une insulte aux autorités provinciales qui ont donné ces terrains à d’anciens combattants», a déclaré un représentant de ces familles à Radio Okapi.
 
Le Mwami Butsitsi n’a pas souhaité réagir à cette question. L’un de ses proches, le chef de groupes Rusayu, a reconnu lui un autre conflit foncier, à savoir l’attribution de ces terrains à la chefferie de Bukumu ou au quartier Mugunga. Julien Paluku, gouverneur de la province du Nord-Kivu, promet de s’investir dans le dossier.
 
«Nous sommes au courant, et avons donné cette question au ministre des Affaires foncières. Mais le conseil des ministres n’a pas encore donné son rapport concernant le dossier», a-t-il déclaré à Radio Okapi.
Le chef du quartier Mugunga a pour sa part déclaré que, si le conflit des limites territoriales entre la chefferie de Bukumu et la ville de Goma trouvait une issue, l’autre conflit, entre les familles d’anciens combattants et la chefferie, serait lui aussi résolu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner