Matadi : pénurie de carburant à cause d'une panne de camion citerne

Station carburant

Station carburant

Toutes les stations services sont envahies par des véhicules. Une situation qui occasionne des embouteillages à travers certaines artères de la ville, et la surenchère chez les vendeurs informels. De 645 FC à la station, les Kaddafi (Ndlr : revendeurs informels d’essence sur la voie publique) vendent le litre d’essence à 750 FC voire 800FC, constate radiookapi.net

De longues files d’attente sont observées dans les grandes stations service de Kinkanda, Kiamvu, Londe ou encore Muamba Kalala, dans la commune de Matadi. Des véhicules privés et taxis se bousculent pour acheter du carburant. rnUn chauffeur affirme que si les stations ferment, ils se verront obligés de se ravitailler auprès des « Kaddafi ». Il ne sait pas expliquer la cause de cette pénurie. Un responsable d’une station service parle de retard dans le ravitaillement.

La SEP/Congo, par la voie de son chef de base, déclare qu’il n’y a pas pénurie de carburant à Matadi, car, dit-il, aucun problème n’existe au niveau des stocks. Cependant, poursuit-il, le seul véhicule qui ravitaille la ville est tombé en panne depuis vendredi dernier. Ce responsable de la SEP/Congo indique que dès lundi, un véhicule citerne en provenance de Kinshasa arrivera dans la ville, et le problème sera résolu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner