Kasumbalesa: guichet unique, l’OCC et la DGDA à couteaux tirés


Le siège de l’OCC/Kasumbalesa inauguré en février 2010 (Photo OCC)

Les torchons brûlent entre l’Office congolais de contrôle (OCC) et la Direction générale de douanes et accises (DGDA) à Kasumbalesa au Katanga, au sujet du guichet unique. L’OCC accuse la DGDA de sous-évaluer ses produits, alors que la DGDA soupçonne la fraude des agents de l’OCC. 

Le manque à gagner enregistré par l’OCC depuis l’installation du guichet unique, il y a quelques mois, s’élève à plus de 13 millions de francs congolais, a annonce son chef d’agence de Kasumbalesa, Gaston Kisoka.

Il a expliqué:

«Dans la prise en charge de certaines marchandises, parfois on n’est même pas associé. Surtout quand il y a des camions qu’on envoie au scanner, qui vont en transfert à Lubumbashi, les résultats qui sortent ne sont pas à la portée de l’OCC.»

Mais, les responsables locaux de cet office ne désarment pas. Ils ont  tenu dernièrement une réunion avec ceux de la DGDA/Kasumbalesa pour leur rappeler les missions dévolues à l’OCC.

L’une de ces missions, selon la même source, c’est de protéger la population contre les risques de consommation des produits impropres.

Gaston Kisoka a ajouté:

« Cette situation, qui est en train de ronger l’OCC, prévaut partout : à Kolwezi, Likasi même à Lubumbashi.

Le guichet unique, comme structure, devrait être confié à un coordonnateur neutre pour départager tous les services qui oeuvrent à la frontières.»

Pour sa part,  le sous-directeur de la DGDA/Kasumbalesa a affirmé que le problème se pose au niveau des agents de l’OCC/Kasumbalesa qui étaient habitués à travailler manuellement.

A présent toutes les données sont informatisées et chaque service avait donné, au préalable, la nomenclature de ses prix. Mais, a-t-il enchaîné, les agents de l’OCC ne veulent pas de ce système.

Or, a-t-il rassuré, le guichet unique est un système très efficace pour l’Etat congolais à pouvoir maximiser les recettes et cela décourage sûrement certains individus qui ne trouvent plus leur compte.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner