RDC : l’inefficacité de l’État freine la relance de l’économie, selon la Banque mondiale

Champ de légumes. Radio Okapi/ Ph. John BompengoChamp de légumes. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Champ de légumes. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Banque Mondiale a publié, jeudi 12 avril, un mémorandum sur le développement économique en RDC. Ce livre intitulé  «  Résilience d’un géant africain : accélérer la croissance et promouvoir l’emploi en RDC » expose les obstacles qui empêchent le décollage économique de la RDC.

Pour la Banque mondiale, les trois principaux éléments qui freinent la croissance de la RDC sont :

  • l’inefficacité de l’État
  • le déficit d’infrastructures
  • la faiblesse du secteur privé 

L’institution financière propose quatre pistes pour relancer l’économie congolaise. Il s’agit de :

  • la coordination des décisions en matière économique
  • la mise en place des réseaux de responsabilisation sociale
  • le recours à l’ancrage externe (utilisation des partenaires régionaux, par exemple)
  • le recours aux nouvelles technologies

Dans ce mémorandum, les experts de la Banque mettent un accent particulier  sur les questions liées à l’agriculture notamment l’acheminement de la production agricole vers les centres urbains.

Le document aborde aussi les questions liées à la gestion des ressources naturelles, notant que la RDC pourrait bénéficier des contributions fiscales si elle signe des contrats avec des grandes firmes internationales.

La question de l’intégration régionale est aussi examinée. Mais les experts de la Banque mondiale pointent du doigt une « absence surprenante d’intégration commerciale et économique » entre Kinshasa et Brazzaville.

Le dernier mémorandum de la Banque mondiale sur la RDC remonte à 1980. Ce document avait noté que « si les fondations du système économique  ne sont pas revisiter, le Zaïre aurait  des problèmes dans l’avenir ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner