RDC : un concours pour financer les PME à hauteur de plus de 250 000 USD

Au siège de Fec à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le fonds africain d’appui au développement de l’entreprise a lancé, mardi 24 avril dernier, à Kinshasa, un concours à l’intention des petites et moyennes entreprises congolaises (PME). Ce programme prévoit des financements allant de 250 mille dollars américains minimum à un million cinq cents mille dollars maximum. Un montant de 14 millions et demi de dollars américains sont mis à la disposition des PME dont les projets à impact social seront retenus.

Les soumissionnaires triés dans le secteur de l’agroalimentaire essentiellement devront monter des projets à impact social, des projets innovant avec possibilité de croissance. Selon les organisateurs, plus de 7 mille projets sont déjà enregistrés, 500 sélectionnés et 89 approuvés.

Aaron Muyanga, membre de la coopérative des petites et moyennes entreprises du Congo (COPEMECO) et président honoraire de cette structure, craint que les PME congolaises ne soient pas en mesure de bénéficier de ce financement parce qu’ils ne disposent pas des capitaux qui leur permettraient de supporter  la contre partie du financement reçu. Car parmi les critères mis en place par ce programme, les PME retenues devraient disposer et présenter la moitié du financement dont elles ont besoin pour être servies, a-t-il indiqué.

« On peut trouver quelques entrepreneurs ici à Kinshasa, mais si vous allez à l’arrière pays par exemple, parce que nous nous sommes installés dans dix provinces sur le onze que compte le pays, allons-nous trouver des gens capables de donner cette contre valeur là ? », s’est il interrogé.

Et de poursuivre, « Dans mon objectif, c’est d’avoir le plus grand ; s’il y a le plus grand  nombre qui participe et gagne ce challenge, cela aura un impact sur la population et contribuera à renflouer les caisses de l’Etat », a affirmé Aaron Muyanga.

Ce concours se déroule simultanément en RDC, en Somalie, au Liberia, au Sierre Leone et au Somalie Land et se clôture le 15 juin prochain.

Le fonds africain d’appui au développement de l’entreprise a été créé en 2008 avec un capital de 35 millions de dollars. Il en compte actuellement 135 millions, financés par les fondations Rockefeller et Bill Gate, deux riches américains. Mais il est principalement alimenté par l’Agence suédoise de coopération internationale au développement.

Lire aussi sur adiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner