Equateur: la FEC et l’OCC divisés sur la nomenclature des taxes supprimées à Zongo

Le siège national de la FEC, à Kinshasa/ Photo Radio Okapi.

Le décret nº011/32 du 29 juin 2011 supprimant les taxes illégales aux frontières de la RDC divise, depuis six mois, la Fédération des entreprises du Congo à l’Office congolais de contrôle, à Zongo (Equateur). La FEC/Zongo accuse l’OCC de continuer à harceler les opérateurs économiques pour prélever notamment la taxe sur la farine et les produits textiles.

Le président du Conseil provincial de la FEC/Equateur, Esso Mayaka propose à son partenaire l’OCC de suspendre la perception de ces taxes en attendant la mise en place d’une commission paritaire pour statuer sur la question.
Ce que l’OCC ne veut pas entendre. Le directeur provincial intérimaire de l’OCC/Equateur ne fournit aucune explication à cette réticence. Le maire de Zongo, Michel Syazo Yekeyeke, a rallié la position de l’OCC en accusant ainsi la FEC de faire de créer volontairement de la confusion sur l’application de ce décret.
«Ce décret n’inclut pas les tissus imprimés pour lesquels la FEC incite ses membres à s’opposer au paiement de la taxe de l’OCC», a expliqué le maire de Zongo.
Pour protester contre ces taxes, les opérateurs économiques de Zongo menacent de fermer toutes leurs boutiques.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner