RDC: l’Anapi a agréé 145 investissements en 2012

Mathias Buabua Wa Kayembe, Expert Congolais en Droit Fiscal. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

L’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi) a agréé cent quarante-cinq projets en 2012 pour un coût de plus de 4 milliards des dollars américains. Ces projets devraient créer environ vingt mille emplois, a indiqué le directeur général de l’Anapi, ce lundi 14 janvier, à Radio Okapi.

Le secteur de l’immobilier, des télécommunications et de l’industrie sont les secteurs qui ont les plus attiré les investisseurs.

Le secteur  de l’agriculture par contre est  toujours  peu attrayant. Pour susciter l’intérêt des hommes d’affaires pour ce secteur, le directeur de l’Anapi,  Mathias Bwabwa wa Kayembe, a fait état de plusieurs préalables qui ne dépendent cependant pas de son agence:

«En ce qui concerne l’agriculture, il y a le préalable de routes de desserte agricole et de l’accès à la terre. Les gens voudraient bien faire de l’agriculture, mais ils ont besoin de la terre. Il y a le préalable d’accès aux financements, ça demande de l’argent, un accès aux équipements. Il y a le préalable de la formation, etc

Il a appelé l’ensemble de la population congolaise à s’impliquer pour la relance de l’agriculture.

En dehors de projets agréés par l’Anapi, plusieurs délégations d’hommes d’affaires étrangers ont par ailleurs visité la RDC, en dépit de la situation de guerre qui prévaut dans l’Est du pays. Mathias Bwabwa s’est dit optimiste :

«Les vrais investisseurs qui s’intéressent au Congo [viennent]. Celui qui veut avoir ses minerais, il a besoin de sa concession minière malgré la guerre.  Les gens cherchent à se positionner. »

Et la RDC n’est pas la seule dans ces conditions en Afrique. Le directeur de l’Anapi a réaffirmé sa détermination à sensibiliser les investisseurs étrangers:

«Il y a plusieurs pays africains dans les mêmes conditions. L’Afrique est un continent avec beaucoup de problèmes : les infrastructures ne sont pas là, la sécurité juridique laisse à désirer… Mais, l’Afrique fait rêver beaucoup de gens aujourd’hui. C’est le continent où l’on enregistre un taux de croissance élevé dans le monde. C’est le continent où l’on n’a pas encore fait les affaires.  Donc, moi, je vais continuer à demander aux investisseurs de venir

L’Anapi avait agréé en 2011, 156 projets d’investissements. Par rapport à la nature de l’investissement, 78 étaient des investissements de création, soit 50%; 56 de diversification, soit 36% et 22 de modernisation, soit 14%.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner