RDC : Tigo risque de perdre sa licence d’exploitation

Téléphone. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

 Le ministre des Postes, Téléphones et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Tryphon Kin-kiey Mulumba a menacé vendredi 22 novembre de retirer ou de suspendre la licence d’exploitation de Tigo. L’entreprise de télécommunication n’a pas payé sa licence depuis qu’elle opère en RDC en 1997, affirme le ministre. Une situation qu’il trouve inacceptable.

Le ministre Kin-kiey Mulumba a expliqué que la Banque centrale du Congo n’a trouvé aucune trace de paiement de la licence d’exploitation de Tigo. Et l’entreprise elle-même ne brandit aucune preuve non plus.

« Au lieu de se mettre en règle par rapport au fisc. Tigo préfère faire du chantage en publiant des articles à l’étranger et c’est comme ca qu’on qualifie le Congo d’être un pays qui ne favorise pas le climat des affaires », indique le ministre.

Tigo est sous le coup d’une double sanction puisqu’elle figure officiellement sur la liste des entreprises dont les cartes sims sont utilisées dans le trafic des appels entrant communément appelés « sims box », a rappelé Kin-Kiey Mulumba.

Au début du mois d’octobre, le gouvernement congolais avait annoncé le démantèlement d’un réseau de piratage d’appels de téléphonie mobile qui lui faisait perdre près de 12 millions de dollars américains chaque mois.

La police et le ministère des PT-NTIC avaient expliqué que ces fraudeurs faisaient apparaître les appels venant de l’étranger comme émis en RDC grâce au Sim Box. Ce boîtier électronique permet donc de se soustraire aux tarifs de terminaison et aux taxes en vigueur en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner