Contrôle technique: les véhicules légers paient 66 USD, les grosses cylindrées 77 USD

Contrôle technique des véhicules par l’hôtel de ville de Kinshasa au garage de l’ISTA Ndolo. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Environ 100 véhicules sont enregistrés chaque jour au service de contrôle technique, à l’Institut national pour la préparation professionnelle (INPP), dans la commune de Limeté à Kinshasa. Les véhicules légers paient 66 dollars américains tandis que les 4×4 déboursent 77 dollars américains. L’Hôtel de ville de Kinshasa perçoit 45% des recettes générées. Le reste est perçu par les trois entreprises qui assurent ce contrôle technique.

Le propriétaire dont le véhicule passe au contrôle doit au préalable obtenir un bon de paiement à la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK) qui lui permet d’effectuer le paiement des frais auprès d’une banque sélectionnée à cette fin.

Aaron Miziamu, chef de service de contrôle technique automobile, a indiqué que l’affluence a augmenté depuis la fin du moratoire de l’Hôtel de ville le 1er avril dernier.

A lire: Fin du moratoire pour le contrôle technique: le transport en commun perturbé à Kinshasa

« Avant, on recevait au moins 50 véhicules par jour mais maintenant avec le moratoire, on atteint plus de 100 véhicules», a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre provincial des Transports de Kinshasa, Godard Motemona, a indiqué que l’Hôtel de ville perçoit 45%  de recettes du contrôle technique à titre de redevances.

Tous les véhicules, y compris ceux qui ne font pas affectés au transport en commun sont concernés par le contrôle technique dans la ville de Kinshasa, avait-il précisé le 6 mai dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner