Sange: la société civile appelle au boycott des «taxes illégales »

Des femmes vendeuses de poissons au marché central de Kinshasa, le 02/12/2014. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les vendeurs et vendeuses du marché de la cité de Sange au Sud-Kivu ne paient plus, depuis trois jours, la taxe sur la vente de marchandises, la taxe de la cité et la taxe sur les produits agricoles. Ce mouvement fait suite à l’appel du président local de la Nouvelle société civile du Congo (NSCC), dénonçant leur caractère illégal.

«Nous avons interdit la taxe illégale de la cité de Sange dans le marché locale […], parce que [le texte instituant] cette taxe était une photocopie. Ce n’était pas un original», a expliqué le président de la NSCC, Bernard Kadogo Tondo.

Cette illégalité a été même reconnue par le chef du service de l’économie de la cité de Sange, selon la même source.

Lire aussi: RDC: suppression de 38 taxes illégales dans le secteur fluvial et lacustre

Ces taxes sont d’une valeur de 500 francs congolais (plus d’un dollar américain) chacune.

Bernard Kadogo estime que les personnes qui s’évertuent à collecter cette taxe sur le marché de Sange sont en train de voler l’Etat.

Ecoutez-le:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (153)
Ebola (124)
Djugu (57)
FARDC (53)
Léopards (50)
FCC (49)
Beni (37)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (25)
Caf (23)
AFDC-A (23)
Monusco (21)
CAN (21)
CACH (19)