Remaniement au sein des institutions de la transition: des ministres et cadres de la composante ex-gouvernement élus députés quittent le gouvernement

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Promulgation hier par le chef de l’Etat de trois décrets. Le premier portant nomination de nouveaux ministres et vice-ministres. Le deuxième celle des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces et le dernier, de quelques membres du cabinet du président de la république.
On note l’arrivée de deux militaires : le général Kalume Numbi remplace Théophile Mbemba au ministère de l’intérieur, et l’amiral Liwanga est lui, nommé gouverneur de Kinshasa. rnCes personnes remplacent à ces postes les anciens occupants qui ont été élus députés lors des élections législatives du 30 juillet dernier.
L’assemblée nationale avait accordé aux nouveaux députés un délai de 8 jours à dater de la validation de leurs mandats pour se libérer des autres fonctions qu’ils assumaient jusqu’alors et qui s’avéraient incompatibles à l’exercice de leur mandat de député selon les articles 98 et 108 de la constitution du pays.

Ce soir nous nous demandons :

- Comment interpréter ces nominations ?

- Quand est-ce que les autres composantes vont procéder au remplacement de leurs membres qui sont au gouvernement ?

Réponses à ces questions dans Dialogue Entre Congolais de ce soir.

rnInvités :

- Hubert Efole, secrétaire général du Rcd

- Lambert Mende, porte-parole de l’Amp

- Professeur Etsha, conseiller juridique du vice-président Jean-Pierre Bembarn

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner