Contentieux électoral : « Les arrêts de la Cour suprême doivent répondre aux prescrits de la loi », affime Jacques Djoli

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) demande à la Cour suprême de justice de corriger ses arrêts qui proclament les résultats définitifs des élections législatives du 28 novembre 2011.

Dans son verdict rendu le mercredi 25 avril, la Cour suprême de justice a invalidé trente deux députés proclamés par la Ceni et réhabilités trente deux autres candidats.

Tout en reconnaissant le caractère souverain de ces arrêts, la Ceni estime que toute œuvre humaine a des imperfections et nécessite une rectification.

Jacque Djoli, le vice-président de la Ceni, s’entretient avec Jeff Ngoy.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner