Révision de la constitution du 18 février 2006


Professeur Mbwebwa kalala

Un débat est lancé autour de cette question depuis la dernière réunion interinstitutionnelle tenue à Kingakati-Buene (dans la périphérie de Kinshasa) le samedi 20 mars 2010, et qui s’est poursuivie le samedi 27 mars 2010, au palais du peuple, sous la présidence de Léon Kengo Wa Dondo, président du sénat.

D’après le compte rendu de cette réunion interinstitutionnelle, parmi les points traités figurait également la révision de certaines dispositions de la constitution.

Du coup, la classe politique congolaise est divisée sur la question. Les ténors de l’opposition s’opposent à la révision des dispositions constitutionnelles portant sur le nombre et la durée du mandat du chef de l’Etat. La majorité joue à l’apaisement. Le secrétaire exécutif adjoint du PPRD, Gaston Musemena, a affirmé à Radio Okapi que son parti est légaliste et ne cautionnera pas la violation de la constitution.

-  Selon vous, faut-il oui ou non revoir quelques dispositions de la constitution ?

Invité:

Mbwebwa Kayembe, professeur des sciences politiques

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner