Comment désengorger les prisons congolaises?

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Lors de sa visite au centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa ex prison Makala en début d’année, le ministre de la justice et des droits humains, Luzolo Bambi, avait déploré le surpeuplement dans cette prison construite pour mille cinq cents détenus et qui en hébergent à ce jour environ six mille.

Plusieurs facteurs expliquent ce surpeuplement des prisons:

  • les différentes guerres que la RDC a connues ont favorisé l’augmentation des détenus militaires.
  • l’insuffisance des lieux de détention,
  • l’utilisation excessive de la détention préventive.

Le surpeuplement rend difficiles les conditions de vie dans les maisons carcérales et favorise les multiples évasions enregistrées dans plusieurs prisons à travers le pays.

  • Comment mettre fin au surpeuplement des prisons congolaises?

Invité: Marie José Mujinga, conseillère à la cour d’appel de Gombe et présidente de l’association des femmes magistrates du Congo.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Parole aux auditeurs vous retrouve ce mercredi 6 juin pour se pencher sur la province du Maniema.

  • Quel bilan faites-vous de la gestion de vos institutions provinciales ?

L’exclusivité des interventions revient aux auditeurs habitants la province du Maniema.

Vous pouvez vous inscrire dés à présent à l’adresse internet [email protected].

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner