L'Organisation internationale de la Francophonie est-elle restée fidèle à ses objectifs?

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie et Raymond Tshibanda, Président de la Conférence ministérielle de la Francophonie, ministre de la Coopération internationale et régionale de la RDC, à l’occasion de la 27e session de la CMF. Cyril Bailleul / OIF

Le XVe Sommet de la francophonie s’est déroulé à Dakar du 29 au 30 novembre derniers. Les chefs d’État et de gouvernement ont défini les prochaines orientations de la francophonie, statué sur l’admission de nouveaux pays membres et élu Mme Michaelle Jean au poste de secrétaire générale de l’organisation en remplacement d’Abdou Diouf.

Selon certains observateurs, 30 ans après la création de l’OIF, les objectifs définis à l’origine par les pères fondateurs ne sont plus les mêmes. Aujourd’hui, ils sont plus politiques que culturels.

- Comment réagissez-vous ?

Invité: Professeur Makash Kalend, DG de l’Observatoire des langues et Commissaire Régional des langues d’Afrique

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

 

Thème du mardi 2 décembre 2014

La mission de l’Onu totalise 15 ans de présence  en RDC. Elle a vu le jour sous l’appellation de la MONUC le 30 novembre 1999 au terme de la résolution 1279 du conseil de sécurité des Nations unies visant la restauration de la paix à travers le pays.

En 2010 la mission a changé de mandat et est devenu Monusco pour la stabilisation et la consolidation de la paix.

- Quel bilan faites-vous du travail de la Monusco ?

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner