Problématique de la prise en charge des enseignants en RDC

Une vue des députés nationaux et sénateurs congolais au palais du peuple (siège du parlement), ce 8/12/2010 à Kinshasa. Radio Okapi / Photo John Bompengo

Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre, Matata Ponyo Mapon, la Dynamique des Parlementaires acquis au bon sens recommande que les enseignants soient intégralement pris en charge par le gouvernement dès la rentrée scolaire 2015-2016 et que les parents arrêtent de payer.

Selon ces députés, les dispositions constitutionnelles relatives à l’Enseignement national, spécialement aux articles 43, 44 et 45,  coulées dans la loi N°14/004 du 11 février 2014, devraient entrer en vigueur depuis le 11 février de l’année en cours.

Certains observateurs estiment que la mise en application de ces dispositions va améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants cette année.

 

-          Comment réagissez-vous ?

 

 

Invité : John Kolela, député national, membre de la dynamique des parlementaires au bon sens.

 

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

 

Thème du jeudi  06/08/2015.

 

Les vendeurs des œuvres d’art chassés pour la nième fois sur le dernier site qu’ils occupaient à la place royale dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Pour Christophe Mukaz, vice-président de l’Association des vendeurs d’œuvres d’art  ce marché met en avant la culture congolaise par les œuvres d’art. Certains observateurs cette situation qui préjudicie la valorisation de la culture congolaise relance le débat sur la politique de gestion, d’exposition et de vente d’œuvre d’art en RDC.

 

-          Comment réagissez-vous?

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner