La MP enregistre ses nouveaux adhérents

La signature de la charte de la Majorité présidentielle (MP), plate-forme politique née sur les cendres de l’Alliance de la majorité présidentielle (AMP), a débuté, depuis le mardi 5 avril, à Kinshasa. Les partis, les associations et les autres personnalités politiques qui ne l’ont pas signé devraient continuer à le faire.

Contrairement à la charte de l’AMP, celle de la MP en impose beaucoup de conditions.

Pour devenir membre du bureau de la nouvelle structure, il faut être responsable d’un parti politique représentatif. Et pour faire partie de la conférence des partis politiques membres, il faut que le parti ait au moins cinq élus députés ou sénateurs.

S’agissant de l’alliance avec le Parti lumumbiste unifié (Palu) et l’Union des démocrates mobutistes (Udemo), le secrétaire exécutif intérimaire de l’AMP, Louis Koyagialo, a expliqué qu’une option devrait être levée.

Il s’agirait de signer d’autres accords de coalition soit d’intégrer ces alliés dans le mouvement nouvellement identifié.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner